Jean-Luc Mélenchon veut une sécurité sociale du logement

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Dans un entretien accordé aujourd'hui au journal Le Figaro, Leïla Chaibi, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon a détaillé certains points du programme de celui-ci portant sur la question du logement en évoquant notamment la nécessité d'une "sécurité sociale du logement".

 

Encadrer plus les loyers et garantir les impayés

Concernant l'encadrement des loyers, Leïla Chaibi appelle à étendre le dispositif au-delà de Paris et de Lille dans le but de faire baisser les loyers médians d'au moins 20 % dans les zones ou l'accès au logement représente une difficulté majeure pour les populations concernées. Par ailleurs, elle a évoquée le souhait de mettre en place une "sécurité sociale du logement" dans laquelle l'État assurerait une garantie universelle au propriétaire-bailleur en cas de loyers impayés.

 

Taxer les transactions immobilières

La porte parole de la France insoumise a également avancée l'idée d'encadrer les transactions immobilières dépassant le million d'euros en projetant un chiffre de 5 milliard d'euros récoltés par ce biais. Par ailleurs, elle annonce que le candidat de la France insoumise prévoit 200 000 constructions de logements publics supplémentaires par an, 700 000 rénovations de logement ainsi que le renforcement de la loi SRU.

 

L'urgence de la question du logement

Enfin, s'appuyant sur les chiffres donnés par la Fondation Abbé Pierre qui rappelle que 4 millions de personnes sont encore mal logées et 14 millions ont été fragilisées par la crise du logement, Leïla Chaibi annonce que Jean-Luc Mélenchon compte faire du logement un droit social majeur en l'inscrivant dans la Constitution dès le début de son mandat éventuel.

Le flash