Immobilier : les prix augmentent toujours

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Alors que la Banque de France a réhaussé légèrement le taux des crédits immobiliers de 1,5% à 1,54%, les prix de l'immobilier continuent leur progression à la hausse selon meilleursagents.com.

 

La rareté de l'offre exerce une pression sur les prix

Dans l'absence de prévisions d'évolution à long terme sur les taux pour cause d'élections à venir, beaucoup d'investisseurs se pressent pour vendre rapidement leurs biens tant que ces taux restent à ces niveaux actuellement très bas. Ainsi, les rapports de force avantages les vendeurs au détriment des acheteurs, l'offre dépasse la demande, ce qui mécaniquement contribue à maintenir et même à entretenir une hausse des prix de l'immobilier. À Paris par exemple, les prix atteignent quasiment les niveaux atteints en 2011 avec une augmentation de + 6,6 % en un an. À Bordeaux, les prix ont grimpé de + 10 % courant 2016.
À Lyon et Nantes, ils ont respectivement augmenté de + 6,2 % et  + 4,7 %.


Un phénomène qui n'est pas générale

Dans certaines villes au contraire, on assiste à une stagnation voir à une baisse des prix. À Marseille, Toulouse ou encore Nice ou Strasbourg, les prix ont baissé dans le courant du mois de mars. Paradoxalement, il est moins facile d'acheter dans ces villes pour des raisons suffisement importantes pour contrebalancer l'attractivité actuelle de niveaux de taux aussi bas.

Le flash