Légères baisses de la demande de crédits d'habitation

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Pour la première en fois en douze mois, la demande de crédits d'habitation recensés par la banque de France a baissé, un chiffre qui s'explique notamment par la baisse des renégociations de crédits. Pour autant, la demande reste forte dans un contexte de hausse des prix.

 

Baisse de la demande dûe à une baisse des renégociations

En mars 2017, les français ont souscrit 32,6 milliards de nouveaux prêts immobiliers avec une renégociation ulterieure dans 59,8 % des cas. En comparaison, en février, cette somme s'élevaient à 37 milliards. Annuellement, ce sont 251 milliards qui ont été prêté en 2016 contre 204 milliards en 2015.

Or, depuis douze mois, la souscription de nouveaux crédits et la renégociation de crédits en cours battaient des records notamment grâce à des taux de crédits exceptionnellemt bas. Sur le mois de mars, les renégociations se sont élevées à 60% des prêts accordés contre 62% sur le mois précédent.

Le flash