Logement social : des objectifs de moins en moins tenus

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Le cinquième bilan triennal de la loi solidarité et renouvellement (SRU) est sorti, et il n'est pas très encourageant puisque seulement 55 % des communes ont rempli leurs objectifs de logements sociaux entre 2014 et 2016. Avec une baisse progressive des résultats obtenus depuis 2011, les objectifs demandés sont de moins en moins tenus.

 

Les bons éléments sont dans les grandes villes

Parmi les communes qui ont rempli leur quota de construction de logements sociaux l'année passée on trouve majoritairement des grandes agglomérations. La ville de Lyon dépasse son objectif de 125 % et Paris atteint 110 %. À Marseille, les logements sociaux construits en 2016 ont augmenté de 130 %, à Toulouse 148 %. Bordeaux atteint même 189 % de logements sociaux supplémentaires l'année passée.

 

Une baisse progressive depuis 2011

Pour rappel, la loi SRU fût votée en 2000 et mise en application à partir de 2002. On observe néanmoins une baisse progressive des résultats depuis quelques années. En effet, sur la période 2011-2013, la part d'objectifs accomplis s'élevait à 62 % pour 1022 communes répertoriées. Entre 2014 et 2016, ce chiffre est de 55 % seulement.

 

Une mauvaise perception qui persiste

Beaucoup de mairies ont un point de vu toujours très négatif vis-à-vis du logement social qu'elles associent uniquement à la pauvreté et craignent une paupérisation de leurs communes. Or certaines des municipalités d'Île-de-France ont changé leur fusil d'épaule. Elles ont finalement construits des logements sociaux devant l'incapacité de leurs employés municipaux à trouver un logement en raison du prix élevé du foncier dans leur communes.

Dans la région Paca et francilienne, plusieurs communes restent récalcitrantes à la loi SRU et entretiennent un dialogue tendu avec le ministère du logement. En tout, ce sont 45 % des communes qui restent déficitaires en terme de construction de logements sociaux en 2017.

Le flash