Paris veut plus d'hôtels pour contrer les locations touristiques

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Dans le cadre du Grand Paris, la municipalité de la capitale compte bien accroître son parc hôtelier. Le but est clairement affiché : contrer l'expansion des locations touristiques dont le recours se généralise depuis quelques années maintenant.

Paris cherche des promoteurs

On compte cinquante six permis de construire déposés en 2016 consacrés à des projets hôteliers et 65 000 m2 de bureaux rachetés en vu de leur réhabilitation en hôtel.

Mais la municipalité voit plus loin avec le chantier du Grand Paris en cours et cherche à séduire les promoteurs hôteliers notamment au salon internationale des professionnels de l'immobilier, le Mipim, qui s'est tenu récemment à Cannes. L'objectif est de 12 000 nouvelles chambre d'hôtel en 2020.

 

Paris, première ville touristique du monde

L'adjoint à la mairie en charge du tourisme, Jean-François Martins, appelle à la promotion d'un tourisme qualitatif et durable dans une ville qui reste la première destination mondiale en terme de tourisme avec 23 à 24 millions de visiteurs en 2016 et ce malgré une année difficile.

Il souligne également les conséquences négatives potentiellement générées par les locations touristiques promues par des entreprises comme Airbnb.

Le flash