Immobilier : ventes en hausse dans la région hauts-de-France

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Le marché immobilier de la région Hauts-de-france a vu ses ventes augmenter de 13,8 % en 2016 révèle une étude récente du Crédit foncier. Une dynamique qui devrait se poursuivre tout au long de l'année en cours.

 

Des ventes qui augmentent dans l'ancien

Via cette hausse de 13,8 % dans le Nord, c'est également l'ensemble des autres départements qui bénéficient d'une dynamique générale haussière sur le marché de l'immobilier ancien. En effet, 44 % des transactions on été effectué dans le Nord, 23 % dans l'Oise et 15 % dans le Pas-de-Calais. En outre, la croissance dans ces mêmes départements a été de + 44,2 % dans le Pas-de-Calais et + 25,8 % dans l'Oise.

À noter que les marges de négociations ont également diminué. Dans le Nord-Pas-de-Calais elle s'élèvent à 7,3 % pour un appartement et à 8,7 % pour une maison. En Picardie, ces marges sont de 5,1 % pour un appartement et 5,4 % pour une maison.

 

Des milliers de permis de construire délivrés

En 2016, le nombre de logements neufs réservés s'élèvent à 4 276 en région Hauts-de-France, ce qui réprésente 5 % de la totalité à l'échelle nationale. En outre, par rapport à 2015, les permis de construire délivrés ont augmenté de 27,3 % s'élevant à 27 500 en 2016.

 

Des prix en hausse et des taux de crédits séduisants

Dans les centres villes les prix continuent d'augmenter alors qu'au contraire ils stagnent en périphérie. Par exemple, le prix moyen du mètre carré à Arras s'élevait à 2 243 € fin 2016, à Compiègne il s'élevait à 2 314 € et il était de 2 892 € à Lille. Concernant les maison, leurs prix augmentent sur toute la région.

Les taux restent, eux, toujours aussi avantageux en s'établissant autour de 1,32 % en 2016. Sur ces huit dernières années, l'économie réalisée par un particulier pour un investissement similaire est de l'ordre de 30 %.

Le flash