Immobilier d’entreprise : quelles sont les nouvelles tendances ?

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon


L'évolution des modes de vie, la révolution des modes de travail, la transformation des comportements au premier rang desquels, les millenials...  sont autant de défis majeurs pour les acteurs de l'immobilier. À travers 6 études, CBRE décrypte les nouvelles tendances de consommation de l'immobilier d'entreprise.


Les bureaux du futur
D'ici 2040 l'espace de travail aura radicalement changé par rapport à ce qu'il est aujourd'hui. Les frontières entre la maison et le travail seront devenues plus floues et la vie professionnelle des salariés, des entrepreneurs sera caractérisée par une autonomie et une capacité de choix beaucoup plus grandes. Les progrès du numérique et l'évolution des comportements les aideront à être plus acteurs de leur propre vie. Les espaces de travail de 2040 seront le fruit de ses diverses influences qui s'expriment déjà aujourd'hui...


Les Tech-cities

Le secteur technologique regroupe les domaines de l'emploi informatique, d'internet, des télécommunications et des nouveaux médias. En pleine expansion, il attire de plus en plus les jeunes diplômés et devient, pour les capitales européennes, un critère d'attractivité économique et d'employabilité. Preuve en est : certaines grandes villes européennes sont aujourd'hui classées en fonction de leur écosystème technologique, de leur propension à la création de start-up et de leur attractivité pour les étudiants et les diplômés du secteur.  Londres et Paris sont parmi les premiers marchés technologiques en Europe. Mais l'attractivité n'est pas réservée aux villes de premier plan. D'autres comme Varsovie, Hambourg et Sophie, représentent des centres technologiques de plus en plus convoités. Autant d'opportunités et de défis pour les investisseurs immobiliers...


Les Millennials
Les Millennials se différencient des générations précédentes dans leur composante économique, technologique et sociétale. Mais leur hétérogénéité et les stéréotypes qui leur sont attribués compliquent leur analyse et la façon dont ils doivent être considérés. Entre mythes et réalités, qui sont-ils vraiment, quels sont leurs attentes, leurs besoins et leurs désirs profonds. L’étude revient sur trois pans de leur vie : personnelle, professionnelle, et sociale et décrypte la manière dont leurs aspirations vont impacter l’organisation de l’espace urbain et plus généralement le marché de l'immobilier.


Le bien-être au travail
Tous les signes indiquent l'éclosion d'une tendance donnant priorité au bien-être dans l'espace de travail. Pour preuve : les décisionnaires du secteur immobilier, interrogés par CBRE, ont d'ores et déjà mis en place un programme de bien-être. Cette nouvelle étude de CBRE « Global Workplace Solutions » examine ce phénomène grandissant du bien-être, ses moteurs et émet des recommandations sur la manière dont les organisations peuvent y répondre.


Les parcs d’activités, un atout pour les PME

Actifs prisés des utilisateurs et souvent bien intégrés en zone dense, les parcs d’activités répondent aux besoins locatifs des PME/PMI et TPE/TPI. Polyvalents, ils sont de plus en plus intégrés à leur environnement et ont en commun de pouvoir s’adapter aux attentes d’utilisateurs variés.


La revalorisation des sites obsolètes
La tendance est désormais à l’optimisation, à la densification et à la diversification des emprises urbaines. Les friches industrielles, et plus généralement les sites obsolètes, offrent ainsi un formidable potentiel de valorisation. Avec des surfaces attractives, situées au cœur des villes ou à proximité, ils représentent une source de création de valeur, souvent mal appréciée par leurs détenteurs. Élaborer un scénario de revalorisation économiquement viable ne s’improvise pas. Cela nécessite la connaissance de la législation et des politiques d’urbanisme ainsi que le pilotage de nombreuses parties prenantes, pour contrôler les délais et maîtriser les risques réglementaires, techniques et financiers.

Le flash