Crédit immobilier : première hausse de taux depuis plus d’un an en Ile-de-France

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon


C’est une première depuis de longs mois. Les banques ont remonté leur taux de crédit immobilier en novembre, conséquence des tensions observées depuis le début du mois sur les marchés de taux.


Les taux étaient, depuis plus d’un an, uniformément orientés à la baisse en région Ile-de-France. Mais les établissements font maintenant face à un nouveau contexte. Suite aux élections américaines, on observe en effet un renforcement des anticipations d’inflation outre-Atlantique, et, de fait, des perspectives de hausses de taux. Face à ce risque, les banques ont réaménagé leurs grilles.


Les hausses sont marquées sur tous les types de profil. Pour les excellents et les très bons dossiers, la hausse va de 5 à 15 points de base. Mais sur d’autres durées et qualités de dossiers, on note des hausses encore plus marquées. Un emprunteur disposant d’un bon dossier peut prétendre, sur 15 ans, à un taux de 1.35%, contre 1.15% en septembre, soit une hausse de 20 points de base. Inversement, sur 25 et 30 ans, on constate des hausses plus limitées.


Le niveau des taux en Ile-de-France est, avec cette hausse, supérieur à la moyenne des 13 grandes régions. « Depuis le début du mois, la tendance est en cours de retournement sur les marchés de taux, les anticipations d’inflation ayant été révisées à la hausse, tout comme, dans leur sillage, les anticipations de remontée des taux. Ces derniers ont d’ailleurs, depuis un mois, nettement rebondi sur les marchés obligataires » affirme Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct. «Ce mouvement structurel se cumule à un phénomène plus conjoncturel : nombre de banques ont, en effet, atteint leurs objectifs, et amoindrissent de fait leurs efforts concurrentiels. Mais ce mouvement est cette année, nettement amplifié » a-t-il indiqué.

Le flash