Immobilier : état des lieux du marché d’Anglet

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Décryptage immobilier de Monique Bollini Brethes, Conseillère en Immobilier OptimHome.


Le dynamisme de cette ville balnéaire, sûre de ses atouts (espace, qualité de vie et accueil) lui a valu une forte croissance durant ces dernières décennies. La ville présente la particularité d’être construite en quartiers éclatés coupés par deux grands axes routiers et sans véritable centre-ville. Toutefois, la rénovation de la Place Général Leclercq et la construction des Halles aux Cinq Cantons a permis de créer une zone de rencontres.


Les biens limitrophes de Biarritz (Golf du Phare, Cinq cantons) et proches des plages (de la Chambre d’Amour à Chiberta) se négocient à des prix similaires ou proches de ceux de Biarritz. Les prix baissent en allant vers Bayonne (Blancpignon, Montbrun…) et en descendant vers le Sud de la Commune, c’est-à-dire en s’éloignant des plages (Quatre Cantons, Mairie, Brindos, Aritxague, Sutar…).


De nombreux programmes neufs, plus ou moins intégrés et contestés par les Angloys, ont vu et voient le jour sur cette commune étendue. Les prix au m², selon les situations et prestations, sont élevés (de 3 500 à 5 500 le m²). La population y est plutôt familiale (maisons avec jardins), les appartements trouvent preneurs auprès de jeunes couples primo-accédants, de personnes âgées seules, d’investisseurs et de résidents secondaires dont le budget n’est pas suffisant pour acheter à Biarritz. La situation intermédiaire d’Anglet et son infrastructure routière intéressent notamment des couples dont l’un travaille à Bayonne, l’autre à Biarritz ou Saint-Jean-de-Luz.

Le flash

займ онлайн