Immobilier : de plus en plus de Français rêvent de s'installer à la campagne

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon


Vos vacances vous ont fait rêver et vous voulez maintenant vivre à la campagne ? Ne vous inquiétez pas, il s’agit d’un phénomène tout à fait normal. Une aspiration à « vivre au vert » qui s’exprime dans des secteurs immobiliers ciblés, qui concernent aussi bien des marchés saturés par la demande que des petits coins de paradis aux prix abordables. Tour d’horizon des opportunités et conseils pour réussir son changement de vie avec Guy Hoquet l’immobilier et Opinion Way.


Vivre au vert, un rêve qui a la cote
Plus d’un tiers des Français en âge de travailler aimerait reprendre une chambre d’hôte ou un gîte, selon le sondage réalisé par le réseau Guy Hoquet l’Immobilier et l’Institut Opinion Way en mars 2016. De plus, 42% d’entre eux aimerait pratiquer le télétravail. Une tendance qui entre en corrélation avec les envies de quitter la ville, pour se rapprocher d’un mode de vie moins effréné. C’est le cas à Aubenas, en Ardèche, où l’agence Guy Hoquet l’Immobilier, dirigée par Norbert Poyet, reçoit régulièrement des clients attirés par un cadre de vie en pleine nature, lassés du mode de vie citadin.


« Nous avons même eu plusieurs cas de clients en burn-out, venus se reconvertir ou aménageant leur temps de travail pour profiter d’un autre cadre de vie », précise le directeur d’agence.


Que ce soit par le biais de l’installation d’une nouvelle activité professionnelle, pour les professions libérales, à travers la volonté d’aménager son temps de travail pour télétravailler au moins une journée par semaine et donc s’éloigner de son lieu de travail, ou plus franchement dans le cas d’une reconversion professionnelle totale avec reprise d’un commerce qui est souvent une chambre d’hôte, les Français semblent reprendre goût à la vie à la campagne. C’est en tout cas ce que confirment les professionnels de l’immobilier des secteurs prisés pour ce type de changement de vie, notamment les Pyrénées-Atlantiques, la Drôme, l’Ardèche, le Lot-et-Garonne, la Gironde, ou les Charente-Maritime. Sur le podium des départements qui attirent ces nouveaux ruraux, ils cumulent une qualité de vie quotidienne qui tranche avec les inconvénients citadins, une météo très séduisante, un patrimoine culturel et naturel riche, gage d’une activité touristique, et des prix encore abordables. Les territoires au nord de la Loire ne sont pas en reste, même si les côtes normandes et bretonnes ont vu dans certains secteurs leurs prix fortement monter.


« Bien qu’il y ait de belles opportunités de reprises de chambres d’hôte sur le littoral de l’ouest, dans la partie nord du pays nous sommes davantage dans une configuration de Parisiens qui s’installent à la campagne tout en restant connectés à la capitale, dans des villes comme Reims, ou Bernay, dans l’Eure, et effectuent les trajets quotidiennement », précise Fabrice Abraham.


Des prix encore abordables et qui pourraient le rester
« Nous sommes sur un marché très particulier, qui reprend de l’essor, et notamment avec la baisse considérable des prix qui a marqué le marché des villes de moins de 20 000 habitants ces dernières années, allant jusqu’à 20% voire30% », précise Fabrice Abraham, Directeur général du réseau Guy Hoquet l’Immobilier. Ces acquéreurs se différencient des retraités qui, eux, vont privilégier, avant tout, le soleil et la proximité de la mer : ils veulent de l’authentique, de la vieille pierre, et du calme avant tout ».


Doit-on escompter en conséquence une flambée des prix dans un contexte où à l’offre de biens de charme fait parfois défaut ? « Cela dépend totalement des régions, observe Fabrice Abraham. Certaines connaissent en effet de véritables ruptures de stocks de biens de charme avec un peu d’espace, et voient leurs prix flamber, décourageant les projets de ces néoruraux. D’autres secteurs, au contraire, parce que ruraux et coupés des centres économiques, présentent au contraire des prix qui restent très attirants pour les projets d’installation à visée touristique ».

 

Dans le tableau suivant, Guy Hoquet a réuni quelques exemples de types de biens ainsi que la fourchette de prix correspondante pour réaliser un projet chambre d’hôte dans les départements demandés dans ce type de marché.

20160926

Le flash

займ онлайн