Crédit immobilier : des taux stables, mais des renégociations de prêts en baisse en octobre

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon


Selon Vousfinancer.com, peu de banques ont modifié leurs taux de crédit immobilier au mois d’octobre, témoignant de leur volonté de rester compétitives pour préparer dès maintenant la production de crédits de 2016.

Certaines banques ont même baissé leurs barèmes et d’autres diminutions ne sont pas à exclure dans les prochaines semaines. Ainsi, l’année devrait s’achever avec des taux très attractifs permettant aux futurs acheteurs de concrétiser leur projet immobilier dans d’excellentes conditions.


Si certaines banques ont légèrement remonté leurs taux (0,10 %), la plupart des banques ne les ont pas modifiés et quelques-unes - dont une grande banque nationale - ont même procédé à des baisses de 0,10 %. Ainsi, globalement les taux restent stables, mais avec des écarts qui demeurent importants d’une banque à l’autre, et au sein des banques selon les profils. En moyenne on peut emprunter à 2,30 % sur 15 ans, 2,65 % sur 20 ans et 3,10 % sur 25 ans, soit un niveau équivalent à celui de début 2015.


« Le mouvement de remontée des taux enclenché avant l’été n’aura finalement pas duré, pour plusieurs raisons : l’engorgement de dossiers de prêts dans les banques s’est progressivement résorbé en septembre, les taux d’emprunt d’État ont beaucoup diminué pour retomber à 0,85 % début octobre - soit un retour au niveau de juin 2015 - et les banques ont poursuivi leur politique de taux attractifs pour continuer à prêter, malgré des objectifs de production déjà atteints. Dans ce contexte, les taux devraient rester désormais très avantageux et pourraient même rebaisser légèrement, car les crédits demandés à partir de fin octobre seront comptabilisés dans la production de crédits de 2016 que les banques anticipent d’ores et déjà comme élevée » analyse Jérôme Robin, président de Vousfinancer.com.


Si au premier semestre 2015, la part des renégociations représentait 40 % des demandes de prêts en moyenne chez Vousfinancer.com (contre 22 % en 2014), ce chiffre a progressivement diminué depuis fin août pour atteindre 18 % en octobre.


« Actuellement, la part des demandes de renégociations chute car la plupart des crédits immobiliers qui pouvaient être renégociés l’ont déjà été et pour les autres, la légère remontée des taux rend l’opération moins avantageuse. En outre, les crédits récents, accordés depuis début 2014 l’ont été à des taux attractifs ne nécessitant pas de renégociation » explique Sandrine Allonier, responsable des relations banques de Vousfinancer.com.

Le flash

займ онлайн